On a testé le col de la Loze version cyclo

Flocon

Gravir à vélo les 5,8 km jusqu’au col de la Loze, à 2304 m d’altitude, voilà le défi de Victor, notre sportif Community Manager en cette belle après-midi ensoleillée…

« Un soleil radieux, un peu d’air frais… les conditions sont idéales pour enfourcher mon vélo et profiter de cet itinéraire ouvert l’année dernière dédiés exclusivement aux cyclistes : le col de la Loze… Le départ est donné de mon bureau de l’office du tourisme de Courchevel 1850, direction l’altiport, il suffit de suivre le marquage au sol et les bornes kilométriques !

J’arrive à la ferme de Pralong et me dis que c’est l’endroit parfait pour acheter quelques produits fermiers sur le retour : beaufort, tomme, charcuterie, confiture… tout a l’air délicieux ! C’est là que le parcours sans véhicule motorisé commence. Pas un bruit, le paysage est magnifique. Le début est plutôt roulant, je traverse les alpages où les vaches paissent tranquillement et je me plais à imaginer les pistes de ski sous mes roues… La première montée arrive et elle est raide ! Mon conseil est de ne pas partir trop vite, car l’ascension est marquée par une multitude de faux plats et de rampes irrégulières (jusqu’à 17%), il faut donc en garder sous le pied.

Au départ de la télécabine de la Saulire, je jette un œil avec envie sur les boissons fraiches du snack des Verdons, mais non, je ne m’arrêterai pas ! La voie reprend à flanc de montagne avec quelques lacets. Le paysage change et devient plus rocailleux, le silence n’est brisé que par les sifflements des marmottes et le sommet du Mont Blanc se dévoile peu à peu.

Un coup d’œil sur le lac Bleu, et j’attaque la portion finale sur 2 km alternant entre replats et murs. Le spectacle à l’arrivée est à la hauteur des efforts déployés : une vue imprenable sur les glaciers de la Vanoise, la Grande Casse, le Grand Bec et bien sûr, le mont Blanc. Il est temps d’immortaliser l’instant avec la photo souvenir sur le vélo géant indiquant l’altitude du col de la Loze (2304m) et pourquoi pas de s’offrir une pause en terrasse panoramique au restaurant d’altitude Le 1928.


Sur le retour, je prends le temps d’admirer la majestueuse Saulire, et surtout de profiter une dernière fois pleinement de cette ambiance calme et paisible sans voiture, sans moto ni camping-car…
Ça y est, retour au bureau… heureux d’avoir fait le troisième plus haut col de Savoie et d’avoir savouré ce moment privilégié empreint de liberté. »

Le conseil de Victor : ne pas se précipiter au début, prévoir un grand développement et avoir un vélo en bon état avec de très bons freins pour la descente ! Pour les moins sportifs, le vélo électrique est tout indiqué.
Découvrez le défi de Victor en vidéo !

Le rendez-vous à ne pas manquer : monter au col par Courchevel, c’est le bon plan pour voir l’arrivée du Tour de France le 16 septembre !

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, cliquez-ici.