RENCONTRE AVEC YVES CHAPUIS, RESPONSABLE DE L'ALTIPORT

Flocon
Altiport

Avec ses yeux bleus, couleur du ciel qu'il scrute sans relâche depuis 35 ans, Yves Chapuis a le regard aiguisé des contrôleurs aériens. Responsable de l'altiport, il nous en dévoile ses coulisses juste avant de partir en retraite fin mars…

Son histoire
Yves

Enfant du pays, Yves a d'abord fait une école de mécanicien-monteur, avant de devenir bûcheron-tâcheron. Puis il passe son brevet d'état de ski de fond et enseigne pendant 8 ans.

" J'ai beaucoup skié dans ma jeunesse car je faisais également partie de l'équipe de France de ski de fond. J'ai raccroché les skis quand je suis rentré à l'altiport. "

C'était il y a 35 ans… Passionné d'aviation et pilote à ses débuts, il arrive comme agent au sol : il parquait les avions, s'occupait du terrain, puis il a passé ses agréments de pompier d'aérodrome, d'agent AFIS (service d'Information de vol et d'alerte), et devient responsable de l'altiport il y a 9 ans.

Son métier
Metier

Responsable de l'altiport, il n'en reste pas moins agent au sol, contrôleur AFIS, pompier… une polyvalence maximale !

" En surveillance, je vérifie que tous les services soient performants, puis hors saison, je m'occupe des travaux sur l'altiport, et surtout de la mise à jour des certifications, un gros travail ! ".

En hiver, quand l'activité bat son plein, la piste ne désemplit pas, surtout en février et mars quand le temps est plus clément. Aujourd'hui, le trafic est composé à 65% d'hélicoptères. Moins soumis aux conditions météo, ils peuvent en effet atterrir quand il y a moins de visibilité, et il n'y a pas besoin de qualification. Par contre, cette dernière est obligatoire pour les avions et pour la garder, les pilotes doivent se poser au moins une fois tous les 6 mois à Courchevel.

" Cette piste est très technique, et on peut vite se faire des frayeurs en fonction de la météo ! Quand le vent arrive et que la visibilité baisse, on commence à stresser… tout doit être mis en place pour assurer la sécurité maximum des voyageurs. C'est pourquoi nous restons en liaison permanente avec Genève et Chambéry si l'on doit dérouter un avion sur un autre aéroport. "

L'altiport de Courchevel est unique en son genre… La piste déneigée tout l'hiver est la plus rapide d'Europe avec sa pente de 18,5%. Elle peut ainsi accueillir les avions à roues.

" En moyenne, du 15 décembre au 15 avril, nous avons 6000 mouvements d'avions et d'hélicoptères, ce qui en fait un aérodrome très performant. La clientèle arrive de toute l'Europe, pour une journée ou quelques jours… Je croise certains clients depuis 30 ans… "

À l'intersaison, la piste reste ouverte mais Yves ne reprend du service que pour juillet-août.

" L'été, nous sommes là pour éviter le bruit. Car si personne n'est dans la tour de contrôle, les avions doivent faire un tour pour voir si la piste est libre et revenir, donc c'est plus bruyant. "

De même, pour préserver la quiétude et le confort auditif des habitants de la vallée, la piste est fermée la nuit.

Yves et Courchevel
Altiport

Mémoire de l'altiport de Courchevel, Yves se souvient de toutes ses évolutions…

" Au moment des Jeux Olympiques de 1992, l'altiport a connu un essor phénoménal avec l'agrandissement de la piste, une nouvelle tour de contrôle, de nouveaux bâtiments… Aujourd'hui, nous finalisons l'hélistation, plus performante, plus grande pour accueillir nos clients plus nombreux en toute sécurité. Et puis j'espère voir arriver un jour les avions électriques ! "

De renommée internationale, l'altiport de Courchevel est aussi l'endroit où de nombreux prototypes sont testés en altitude. Une chance pour Yves de se tenir toujours à la page des évolutions aéronautiques, et de profiter en avant première des innovations de demain…

L'altiport de Courchevel en chiffres
Altiport

- Créé en 1961 - 2007 mètres d'altitude = la piste la plus haute d'Europe

- 537 mètres de longueur de piste avec une pente jusqu'à 18,5%

- 5 400 mouvements pendant l'hiver dont 70% d'hélicoptères

- 230 heures de déneigement (hiver 2014/15) = le seul altiport en Europe déneigé tout au long de l'hiver

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, cliquez-ici.