L'épopée Courchevel

Flocon
Ski d'époque
L'esprit pionnier de Courchevel
Ils ont osé ! Courchevel, la pionnière...
Encore aujourd’hui !

Il fallait OSER… Des pionniers, des aventuriers, des visionnaires l’ont fait ! Quelle idée, avant-gardiste, poussa le Conseil général de la Savoie à créer de toute pièce en 1946 une station de ski sur un site jusqu’alors exploité uniquement l’été par une poignée de bergers ? Quelle audace du Conseil Municipal de Saint-Bon d’accepter ce projet grandiose qui allait changer à jamais le destin d’une petite communauté montagnarde ! Et pourtant, ils avaient vu juste… la notoriété et le succès de la station savoyarde sont au rendez-vous dès ses débuts et le sont aujourd’hui encore. Et pour cause… depuis ce jour, nombre de précurseurs ont contribué au développement de la station, participant au fil du temps à l’accroissement de sa réputation et à son rayonnement international.

Aujourd’hui, Courchevel est toujours animée par cet esprit pionnier et visionnaire. Elle continue sans cesse, d’inventer, de se renouveler… et conserve sa longueur d’avance en termes de damage parfait, de qualité de préparation des pistes, de remontées mécaniques à la pointe de la technologie, de savoir-faire en matière de secours. Cette quête de l’innovation et de la perfection se retrouve également dans les aménagements de la station, le service hôtelier et gastronomique. Tout cela est possible grâce aux multiples personnalités passionnées, talentueuses, novatrices, venues du monde entier et excellant dans leur domaine.

Ils ont inventé

Un nouveau concept «skis aux pieds» né à Courchevel

Il fallait tout inventer… Et pour cela, rien de mieux que l’œil d’un expert, qui plus est, amoureux de la montagne, pour proposer un tout nouveau genre de station de ski complètement novateur par rapport à ce qui s’était fait jusque-là. Cet homme, c’est Laurent Chappis, qui après avoir parcouru toutes les pentes de la commune à ski, dessine un plan d’urbanisme de la station très avant-gardiste.

Son idée : répondre à deux besoins essentiels pour les clients de la future station : 

- faciliter l’accès direct des pistes de ski aux vacanciers en construisant les hébergements le long de celles-ci : le concept skis aux pieds était né.

- créer un point de convergence des pistes de ski pour y implanter le cœur animé de la station : le front de neige et sa grenouillère, où skieurs et piétons se retrouvent pour célébrer leur séjour à la montagne.

Ainsi une station d’un nouveau genre était née, pour le plus grand bonheur des skieurs tombés sous le charme de ce lieu totalement pensé pour eux.

Preuve du succès de Courchevel, son plan d’urbanisme est rapidement imité par les concepteurs des stations des années 1960, dites stations intégrées. Aujourd’hui, cette intégration où urbanisme et pistes ne font plus qu’un perdure, nous permettant ainsi de vous proposer un maximum d’hébergements skis aux pieds.

Ici, on oublie la voiture  : fini le calvaire de porter ses skis, de parcourir péniblement des kilomètres en chaussures de ski… Toute la station se mobilise pour simplifier vos déplacements et faciliter votre séjour  : que vous soyez en ski ou à pied, des remontées mécaniques, des bus et des navettes hébergeurs assureront vos déplacements dans les meilleures conditions  !

Laurent Chappis

Ils ont créé

Un nouveau métier : pisteur secouriste

Pour offrir aux clients un terrain de jeux sécurisé et accessible au plus grand nombre, il a fallu créer un nouveau métier, inventer de nouveaux engins ! Sous la direction d’un homme passionné, dont le charisme était reconnu de tous, une poignée de pionniers se lancèrent dans cette aventure, où l’expérimentation faisait partie du travail quotidien.  

Cet homme, Emile Allais, champion de ski ayant voyagé à travers le monde, s’inspira de ce qu’il avait vu aux États-Unis pour mener Courchevel à la pointe de l’innovation. Il mit en place le service des pistes de Courchevel dans les années 1950, dont les missions étaient les suivantes  :

proposer des pistes lisses, autrement dit damées, pour donner accès aux joies du ski même aux débutants, en testant des engins de damages plus originaux les uns que les autres. Il fit surtout venir des États-Unis le sno-cat. Utilisé habituellement pour les expéditions polaires, ce véhicule a permis à Courchevel de devenir la première station française équipée d’une dameuse. 

- sécuriser le domaine skiable en balisant et délimitant les bords de pistes à l’aide de jalons 

- porter secours aux skieurs en difficulté ou blessés 

- prévenir tout accident ou blessure, en modelant les pistes de ski en été à l’aide de bulldozer pour les rendre plus facilement skiables 

Aujourd’hui cette quête incessante du damage parfait est l’héritage que nous ont transmis ces intrépides passionnés, toujours à la recherche de l’excellence pour vous offrir un terrain de jeu d’une extrême qualité ! La quête du damage parfait a toujours été un leitmotiv à Courchevel et aujourd’hui encore, la station met un point d’honneur à rester parmi les meilleures au monde avec ses équipes qui se relaient toute la nuit.

Pisteur secouriste de Courchevel

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, cliquez-ici.